Accessibilité
  • Caractères normaux
  • Caractères plus grands
  • Caractères très grands
  • Augmenter le contraste

La "MINUTE" Bien-être

titre minute

 

LA MINUTE 3 : Rêverie gourmande…     

minutebe s3

 

Au détour d’une ruelle, quelques tables invitent à la rêverie, au temps qui passe, au repos.

Ici, on cuisine les plats d’antan, ceux que l’on mijote avec le cœur et l’âme, ceux qui, peut-être, nous rappellent nos souvenirs d’enfant.
Imaginons-nous à cette table, humons les parfums, savourons le calme.

La maîtresse de maison nous glisse à l’oreille : ici nous cuisinons le meilleur poulet aux panais !
Nous la regardons, incrédules, amusés mais curieux…

 

Mais dites-nous quel est votre secret pour annoncer ainsi que nous ne pourrons jamais trouver meilleur poulet aux panais qu’ici !

  • Pour 4 personnes
  • Préparation 15 mn
  • Temps de cuisson : 35 mn                                 

Ingrédients

  • 8 cuisses de poulet sans la peauminutebe s3b
  • 350 g de panais, 2 oignons
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 30 cl de bouillon de légumes
  • 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne
  • 2 cuillères à soupe de miel liquide
  • Quelques brins de thym et de persil plat
  • Sel et poivre

Hâchez les oignons et coupez les panais en frites.
Dans une cocotte, avec l’huile, faites dorer les cuisses de puet, puis réservez-les.
Faites revenir les oignons 5 mn dans la cocotte.

Posez les cuisses sur les oignons et ajoutez les panais.
Mélangez le bouillon, la moutarde et le miel puis, versez le tout dans la cocotte.
Ajoutez le thym effeuillé.
Portez à ébullition, couvrez et laissez cuire 30 mn, jusqu’à ce que le poulet soit tendre.
Assaisonnez, parsemez de persil et servez.

Et mon secret ? Réduisez un peu la cuisson des panais afin qu’ils restent ‘al dente’ et servez avec du riz !
Et si ce n’était pas juste une rêverie…

 

Et vous qu'en pensez-vous ? Dialoguons sur la page Facebook de la Ligue, partageons sur : bienetre@liguesep.be

 


Historique

 

LA MINUTE 1 : Restons réveillés, restons vivants…       

Pour éviter de s'embourber dans la sidération et basculer dans la psychose ambiante, prenons un temps pour nous-mêmes.
Eteignons les écrans et replaçons les actions qui nous font du bien : partage, silence, méditation, séances diverses de bien-être et prise de conscience (Sophrologie ou autre bien sûr).
Mais aussi, n’oublions pas la lecture, la musique, le chant, le bricolage... en pleine conscience peut-être (toujours mieux...,) afin de rester en lien, d'abord avec nous-mêmes et puis surtout, avec les autres et notre environnement.
En un mot, tout ce qui nous met en joie et qui est donc bon pour nous, quelle que soit la forme que prend notre "activité" ou non activité, qui en est toujours une, d'ailleurs.

Pour ma part, il m'aura fallu quelques années d'expérience pour enfin me rendre compte, que tout ce qui m'entourait, me confortait dans ma sur-activité.  
Et vous savez, pour les personnes qui me connaissent un peu, il ne me faut pas grand-chose pour m'emballer puis parfois, me sentir dépassée ou débordée dans un second temps.
Je dois être une hyperactive dans l'âme... Et cela me fait aujourd'hui sourire !
Alors merci à la vie de m'avoir fait rencontrer d’autres « choses » ou personnes qui ont pu remettre en question toutes mes croyances et me faire évoluer... au jour le jour.
Merci à ma pathologie qui ne fait que me ralentir physiquement (pas le choix et en même temps, j'en suis reconnaissante).
Il me faut ainsi harmoniser mon esprit en conséquence. Sinon je cours dans ma tête, pour m'effondrer dans mon physique et vais droit dans le mur donc...
Slow slow attitude... est un véritable apprentissage pour moi !

chat


Et le chemin, aussi sinueux soit-il, est encore très long et ne s'arrête jamais ! Ouf !
Réjouissons-nous de chaque moment vécu avec les personnes proches ou éléments qui nous entourent.
Réjouissons-nous de chaque geste tendre, histoire de nous ressourcer à chaque instant. Inspiration et imagination sont de mises et tout est toujours possible.
Je suis une éternelle grande optimiste.

Vivons notre liberté de chaque instant, tout en restant solidaire du ressenti des personnes qui nous entourent, c'est sûr.
Mais ne nous endormons pas sur nos lauriers pour autant.
Tel est aujourd'hui, l'exercice de ma Responsabilité Joyeuse et Amoureuse, dans une attitude Juste pour moi.

MARYLENE haut

 


LA MINUTE 2 : Un homme nouveau…     

Pour cette seconde semaine, laissez-vous vous emporter au travers d’un tableau surréaliste. Evadez vos pensées à travers l’interprétation que vous vous en ferez. Quand on dit surréalisme tout est permis : du plus simpliste sentiment à la pensée la plus rocambolesque. Il n’y a pas de censure, c’est là justement que tout se joue !

Connaissez-vous Simonetta Jung ?

Elle est sicilienne de naissance née en 1917, belge par mariage et décédée à Bruxelles en 2005.

Cette artiste utilise la technique du fusain comme personne.

Les 4 portraits, ci-après, ont été réalisés en 1972.

 minutebe s2HOMO NOVUS (Un homme nouveau)

De chaque forme jaillit un regard perçant : l’Homo Novus regarde. Il vit.

C’est un homme nouveau qui est prisonnier dans le monde actuel de technique, de science, de perfection.

  • Est-ce nous, dans ce monde qui retient son souffle ?
  • Est-ce nous, à l’aube de changement ?

haut